Une vidéo sur la criminalité jouée par des enfants fait scandale au Mexique

Publié le par video-mix

 

Une vidéo diffusée à travers l'internet sur la criminalité qui frappe le Mexique et dont tous les acteurs sont des enfants provoque des remous en pleine campagne pour l'élection présidentielle du 1er juillet.

"Enfants dérangeants s'adressent à candidats" est le titre de la vidéo qui montre des scènes de violence, quotidiennes au Mexique. On y voit des enfants "jouant" un vol à main armée, un enlèvement, une fusillade, un trafic de travailleurs immigrés clandestins, des policiers corrompus comptant leurs sous ou d'autres réprimant une manifestation contre la violence.

Un "homme d'affaires" transportant une mallette de billets ignore un homme qui fait l'aumône. A la fin, une jeune fille entourée d'autres enfants s'adresse aux candidats à la présidentielle en leur demandant de "changer l'avenir du pays".

Cette vidéo de quatre minutes, visionnée par plus de 10 millions d'internautes, a été lancée par une organisation appelée "Notre Mexique de l'avenir", financée par plusieurs grandes compagnies financières ou industrielles, notamment la compagnie d'assurances Grupo Nacional Provincial (GNP).

Un député du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI, opposition) Miguel Angel Garcia a qualifié cette vidéo de "détestable" parce qu'elle "utilise des mineurs". "Ce n'est pas ainsi que nous allons résoudre ces problèmes", a-t-il estimé.

Selon le député Mario Di Costanzo, du Parti des travailleurs (PT, gauche), l'utilisation de mineurs déguisés en kidnappeurs, narcotrafiquants ou policiers est "inacceptable" car elle constitue une "violation du droit des enfants".

L'ONG "Réseau pour les droits de l'enfance" a demandé aux législateurs de se prononcer contre la diffusion de cette vidéo.

Mais deux candidats à l'élection présidentielle ont décidé de relever le défi.

Le favori du scrutin, Enrique Pena Nieto, du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI, opposition) a fait connaître son "appui au message" des "enfants dérangeants". "Il est temps de rénover l'espérance et de changer le Mexique", estime-t-il.

La candidate du parti gouvernemental, Josefina Vazquez Mota, estime que la vidéo est "un appel qui ne peut pas passer inaperçu". "J'accepte le défi", annonce-t-elle en se disant prête à se réunir avec ses auteurs.

 

Par http://www.jeanmarcmorandini.com/

 

 

Publié dans News

Commenter cet article