Pour le député Jean-Luc Mélenchon, Laurence Ferrari est "une perruche illettrée " ! - photos

Publié le par video-mix

 

 

 


Pauvre Laurence Ferrari ! La journaliste de TF1 s'apprête à partir jeudi en congé maternité, mais cela ne se fera pas sans un dernier petit coup de bambou, et c'est Jean-Luc Mélenchon qui s'y colle.

 

Le leader du Parti de gauche et député européen vient d'adresser de charmants compliments à la journaliste sur son blog. Évoquant son livre - Qu'ils s'en aillent tous ! Vite, la révolution citoyenne, chez Flammarion - Mélenchon écrit : "Le pire c'était cette perruche de Laurence Ferrari pérorant que je n'ai "ni idée, ni programme" et donc que je voulais juste qu'on parle de moi. Mais c'est elle qui en parlait ! Et qui aurait osé lui dire, sur ce plateau de fruits de mer, que, précisément, le livre que je viens de publier en est un, à sa façon, et que de toutes façons j'en ai déjà écrit dix autres, des livres, et quelques milliers de pages de blog ! On me dira d'accord, mais il n'y avait aucune page à colorier dedans. Je le reconnais. Et ce n'est pas écrit en corps 92 comme sur un prompteur."

 

Jean-Luc Mélenchon est très en forme : il a en tête la "révolution citoyenne dans les médias" et dénonce donc nos confrères à la botte des puissants et du pouvoir économique. Et Monsieur Mélenchon en connaît !!! Dans un extrait de Fin de concession, le nouveau documentaire de Pierre Carles sur l'indépendance des médias, on voit le fringuant député tailler un costard sur mesure à David Pujadas : "Salaud", "Larbin", "Laquais"... Laurence Ferrari s'en sort-elle mieux avec sa "perruche illettrée" ? Pas sûr.

 

France Télévisions s'était fendu d'un communiqué défendant son journaliste star et sa rédaction. François Hollande a regretté "les excès" dans lesquels Mélenchon tombe.

 

C'est dans le même documentaire - que l'on brûle désormais de découvrir en salles le 27 octobre - qu'Arnaud Montebourg attaquait TF1 et partait en croisade contre la chaîne du groupe Bouygues. Pierre Carles nous a-t-il gardé sous le coude des images de Ségolène Royal dézinguant Gulli, Olivier Besancenot piétinant Direct 8 (Bolloré oblige) ou Michèle Alliot-Marie insultant Fashion TV ?

 

Par http://www.purepeople.com/

Publié dans News

Commenter cet article