Police privée : la sécurité au rabais - Envoyé Spécial vidéo

Publié le par video-mix

 

 

Police privée : la sécurité au rabais
Un reportage de Linda Bendali et Matthieu Lere

En 2014, il y aura en France plus d’agents salariés des entreprises de sécurité privée que de policiers (forces publiques, gendarmes, policiers et douaniers réunis). Depuis quelques années, de plus en plus de missions leur sont confiées : aéroports, stade de foot, immeubles HLM, ou encore bâtiments publics. Sur tous ces sites stratégiques et sensibles, l’État retire peu à peu ses fonctionnaires au profit d’agents privés. Résultat : ce marché ne cesse d’augmenter, avec plus de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Qui sont ces agents de sécurité amenés à jouer un rôle de plus en plus important dans notre quotidien ? Les sociétés privées ont-elles les moyens d’assurer une réelle surveillance de sites sensibles et stratégiques ? Décidée au nom de la réduction des coûts, la privatisation de la sécurité présente-t-elle des risques pour la protection des personnes et des espaces publics ? Alors qu’il se désengage de sa mission régalienne, l’État s’est-il donné les moyens d’assurer un véritable contrôle ? Enquête dans trois secteurs, trois univers : d’abord, la sécurité des aéroports. Comment les agents privés qui contrôlent nos bagages dans les aéroports sont-ils formés ? Peuvent-ils empêcher les objets dangereux de monter à bord des avions ? Nous l’avons testé. Ensuite les stades de foot, et plus particulièrement le Parc des Princes, un stade sous haute tension. Les agents de sécurité sont-ils capables d’empêcher les supporters les plus violents de pénétrer dans les tribunes et surtout peuvent-ils gérer des foules parfois déchaînées ? Enfin, dans les villes, ce marché de la sécurité attise tous les appétits. Et certaines sociétés de sécurité en région parisienne n’hésiteraient pas à créer elles-même de l’insécurité pour récupérer des parts de marché.


La vidéo ICI

Publié dans TV - Cinéma

Commenter cet article