LA COURSE EST ENGAGEE POUR LE JEU EN LIGNE !

Publié le par video-mix



LA COURSE EST ENGAGEE POUR LE JEU EN LIGNE !!

En effet les places qui vont être attibuées suscitent les convoitises et certains n'hésitent pas a jouer de leurs relations, Stéphane Courbit, jeune homme d'affaire qui a fait fortune dans la télévision en produisant, par l'intermédiaire de sa société Endémol avec son associé, le présentateur et "humoriste" Arthur, des émissions populairement très célèbres telle que la star académie. Stephane Courbit, durant un petit déjeuner en tête a tête avec le président de la republique Nicolas Sarkozy, aurait tenté, selon le magazine Le Point, de convaincre le président d'abaisser la fiscalité sur les jeux d'argent.Tout cela sur les conseils d'Alain Minc haute figure emblématique, a ses heures écrivains, ami intime et conseiller du président, ami aussi et conseiller de Stéphane Courbit.

COMME TOUJOURS LES AMIS DE NOS AMIS!!!!!

Ce fameux projet de loi devrait passer au sénat en janvier 2010, il est peu probable que le sénat avalise les termes de ce projet, en effet une des plus hautes institutions de notre pays ne pourra se permettre d' accepter une loi contraire aux lois Européennes.
Outre les grands groupes de casinotiers opérant déja sur le marché des casinos terrestres, ce sont tous les groupes les plus puissants qui veulent leurs part du succulent gateau, TF1, RTL, le groupe LVMH, les moteurs de recherche sur le net tel FREE, chaines de télévisions, de radios et bien d'autres trust énormes financiérement et actuellement très discrets sont sur les rangs.

LA POULE AUX OEUFS D'OR RISQUE BIEN DE SE TERMINER EN FOIRE D'EMPOIGNES!!!

C'est selon tous les avis des experts de Casino Platinum, SEUL GUIDE DES CASINOS A VOUS DIRE TOUTE LA VERITE, bel et bien Nicolas Sarkozy qui risque de faire les frais de cette partie lamentablement ficelée par le ministre du buget Eric Woerth en disant comme a son habitude "et alors,oui j'ai fais une erreur et je le reconnais, qui n'en fait pas".Le président de la république est très mal conseillé ou pire pas conseillé du tout par un entourage, non pas de ministres ou de secretaires d'états responsables, mais par des courtisans qui ne pensent qu'a leurs privilèges, preuve en est l'épisode désastreux avec son fils. Nous avons eu par le passé des ministres qui n avaient aucune vision des conséquences sur les lois qu'ils faisaient votées mais concernant ce dossier des jeux en ligne une telle incompétence de la part du ministre du budjet Eric Woerth frise l'infantillisme.Revenons d'ailleurs sur le parcours de ce ministre qui pretend détenir la vérité profonde sur ce dossier comme sur d'autres ou de plus ou il est complétement noyé.

Eric Woeth l'inconscient !!

Après un parcours sommes toutes modeste, HEC, il fut directeur du cabinet Andersen ou il s'occupait principalement de l'audit d'entreprises, un comptable, en fait, valoriser par son ascension dans les allées du pouvoir.Pendant la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, Eric Woerth était chargé de collecter des fonds auprès de gens fortunés, il effectua alors de nombreux voyages en Suisse d'ou il revenait avec des valises de chèques et surement des espèces également. Et c'est ce monsieur qui aurait le nom de 3000 personnes en Suisse, il doit, en effet posséder le nom de ceux qui n'ont pas voulus donner d'argent a cette epoque ! D'ailleurs le président de la république lorsqu'il était avocat d affaire accompagnait des clients a Genève et les introduisait auprès des banques et des financiers "rapporté par le site RUE89 en date du 2 avril 2009".

Eric woerth est marié a Florence Woerth qui est depuis 2007 la gestionnaire du portefeuille d'actions de Liliane Bettencourt, le femme la plus riche de France (L'OREAL).Florence Woerth gère avec tellement de rigueur qu'elle décide de tranférer 280 millions d'actifs de sa cliente sur un compte UBS a GENEVE selon Le Monde 23 janvier 2009.

C'est pas beau Eric tout cela mais le pire de l'histoire c'est comment peut on se positionner en donneur de leçons???

Publié dans High Tech - Jeux

Commenter cet article