Koshik, l'éléphant qui parle

Publié le par video-mix

 

Contrairement à ses congénères, sa trompe ne lui sert pas seulement à se nourrir et à communiquer avec ses camarades. Koshik, un éléphant du zoo d'Everland à Yongin (Corée du Sud), est capable de prononcer quelques mots en coréen en coinçant sa trompe dans sa bouche pour former les sons, comme le montrent ces images tournées vendredi 2 novembre.

L'animal parvient ainsi à prononcer cinq mots de coréen : "bonjour", "assis", "non", "couché" et "bien". Pour les biologistes Angela Stoeger et Tecumseh Fitch, de l'université de Vienne (Autriche), qui ont étudié l'animal, les capacités linguistiques du pachyderme trouveraient leur origine dans sa petite enfance.

Il était en effet le seul éléphant de son zoo pendant les cinq premières années de sa vie. Il ne fréquentait donc que des êtres humains à un âge crucial pour sa formation et sa socialisation. "Nous estimons que Koshik a commencé à adapter ses capacités vocales à ses compagnons humains pour renforcer ses liens sociaux avec eux", avancent les scientifiques dans la revue Current Biology.

 

 

Publié dans Humour - Insolite

Commenter cet article