Enquête exclusive : Fiesta, cocaïne et pickpockets : fièvre à Barcelone - 04/07/10 vidéo

Publié le par video-mix

 

Du soleil, des plages à deux pas du centre-ville, des musées pour les amateurs de Picasso ou Miró et surtout une vie nocturne bien plus folle que dans les autres capitales européennes : Barcelone est aujourd’hui la ville la plus visitée d’Espagne. Un succès qui conduit la cité catalane au bord de l’implosion.
« Dehors les touristes », scandent dans les rues des milliers de Barcelonais excédés. En cause, les locations pour vacanciers qui font flamber les loyers, l’insécurité du centre historique envahi par les pickpockets, l’omniprésence de la drogue et de l’alcool dans des quartiers que la réputation branchée de Barcelone transforme en boîtes de nuit à ciel ouvert. Contrôle du taux de cocaïne dans l’air, dénonciations, descentes de police dans les appartements : comment habitants et forces de l’ordre tentent-ils de maintenir le calme dans cette ville survoltée où l’afflux des touristes n’est pas la seule source de tension ?
Les indépendantistes catalans sont particulièrement actifs dans la cité. Dans les commerces et les administrations ils ont déjà imposé la langue catalane, bien différente de l’espagnol parlé, dans tout le reste du pays. Ils veulent aujourd’hui faire de Barcelone et sa région un état indépendant. L’un de leur leader n’est autre que Joan Laporta, le président du fameux « Barça », le club de foot de la ville. Par quels moyens a-t-il fait du ballon rond un instrument de propagande politique ?

Un document de Michaël Richard pour C.Productions

 

Publié dans TV - Cinéma

Commenter cet article