DSK : "Ce qui s'est passé ne comprend ni violence, ni contrainte, ni agression, ni aucun acte délictueux"

Publié le par video-mix

Tout le monde attendait ça depuis 4 mois. Ce soir, lors du journal télévisé de Claire Chazal sur TF1, Dominique Strauss Kahn est revenu pour la première fois sur sa relation avec Nafissatou Diallo. L'ex directeur du Fonds monétaire international a relaté : "Ce qui s'est passé ne comprend ni violence, ni contrainte, ni agression, ni aucun acte délictueux. Ce qui s'est passé est une relation non seulement inappropriée mais plus que ça, une faute. Une faute vis-à-vis de ma femme, mes enfants, mes amis mais aussi une faute vis-à-vis des Français qui avaient placé en moi leurs espérances de changement."

 DSK reconnait donc ainsi une faute morale mais pas d'acte délictueux et n'a finalement pas présenté les excuses que beaucoup de Français attendaient.

 

 

 

Publié dans News

Commenter cet article