Bonnemaison : "je vais m'expliquer"

Publié le par video-mix

 


Le docteur Nicolas Bonnemaison, soupçonné d'avoir abrégé la vie d'au moins sept patients âgés, a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire mardi par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Pau. L'urgentiste a expliqué ne "pas être un militant de l'euthanasie".

 

Publié dans News

Commenter cet article