Manifestation à Roissy avant un vol de Yemenia ! - vidéo

Publié le par video-mix

Manifestation à Roissy avant un vol de Yemenia ! - vidéo



Des jeunes Comoriens et d'origine comorienne ont tenté de bloquer mercredi un vol de Yemenia mercredi à Roissy

L'avion de la compagnie yéménite a quand même pu décoller pour Sanaa, avec une centaine de personnes à bord.

Par ailleurs, Yemenia, dont un Airbus A310 s'est abîmé en mer aux Comores mardi, a annulé un vol prévu mercredi au départ de l'aéroport Marseille-Provence, qui pourrait être reporté à jeudi. La compagnie n'a pas expliqué pourquoi.

"Des jeunes Comoriens se sont rebellés. Ils sont en colère. Ils sont en train de bloquer le départ du vol Yemenia de 8 heures à Roissy. Ils empêchent l'embarquement", avait déclaré, pendant la manifestation, le vice-président de l'association de la diaspora comorienne d'Ile-de-France Mohamed Mze.

Une soixantaine de passagers n'ont pas embarqué, sans que l'on sache s'ils ont renoncé volontairement ou s'ils n'ont pas eu le temps de s'enregistrer.

Une association dénonce les conditions de vol
Selon l'association "SOS voyage aux Comores", les vols pour les Comoriens vivant en France sont assurés par "des compagnies poubelles". Elle a demandé aux autorités françaises de "faire la lumière sur cet accident".

"Cela fait 17 ans que nous sommes victimes", a déclaré à l'AFP le porte-parole de cette association, Farid Soilihi, mardi à l'aéroport de Marignane.

"Les vols entre Sanaa et Moroni sont assurés par des compagnies poubelles. Ils ne répondent pas aux normes. On prend les gens comme des bêtes. On les entasse. On ne respecte pas les horaires. Il y a toujours des problèmes techniques", a déploré M. Soilihi.

"On sait très bien que ce ne sont pas les conditions climatiques qui ont créé l'accident", a-t-il affirmé.

Il a rappelé que "SOS voyage aux Comores", créée en 2008 pour réclamer de meilleures conditions de voyage vers les Comores, avait organisé le 11 août dernier une manifestation de 300 personnes à l'aéroport de Marignane. L'association a reproché à la France de n'avoir pas agi dans ce sens, malgré les démarches engagées.

"Nous sommes des Français. C'est un drame français et comorien"
"Nous sommes des Français. Nous demandons à la France de faire la lumière sur cet accident, a-t-il déclaré. "Aux Comores, nous sommes tous une famille. Chaque Comorien a un parent dans ce vol".

D'origine comorienne, l'adjoint (PS) au maire du 1er secteur de Marseille, Nassardine Haydari, a exprimé sa "colère" devant cette catastrophe "prévisible".

"Normalement, a-t-il dit, il y le temps du deuil puis de la colère. Là c'est d'abord le temps de la colère. Les autorités françaises ne nous ont pas entendus. La France n'a pas été du côté des ses citoyens. Le résultat du mépris, c'est qu'il y a aujourd'hui des morts", a-t-il déclaré.

"Ce qui m'énerve, c'est de faire de ce drame un drame comorien. C'est un drame français et comorien", a ajouté M. Haydari.

Pour Stéphane Salord, consul des Comores à Marseille et candidat aux élections municipales d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), cet accident "frappe en plein coeur une communauté qui est un très gros village. Mais aujourd'hui ce n'est pas que la communauté qui est endeuillée, c'est toute la Provence.

A l'approche des vacances, "il y avait des familles entières dans cet avion. Cela fait partie du fardeau de la communauté comorienne de se déplacer au pays dans des conditions très difficiles et avec des billets coûteux", a-t-il ajouté. Avec 80.000 membres, Comoriens ou d'origine comorienne, la communauté vivant à Marseille est l'une des plus importantes du monde.

http://info.france2.fr/france/Manifes...

http://www.france2.fr/

Publié dans News

Commenter cet article