1er-pari.com, lancé à vive allure sur la piste des paris en ligne

Publié le par video-mix

Logo 1er-pari.com

 

 

Dirigeons sans attendre les projecteurs sur 1er-pari.com, le site numéro 1 pour parier foot. Métaphoriquement parlant, celui-ci est telle une voiture de course lancée à pleine vitesse sur le circuit des paris en ligne. Il est aux parieurs ce qu'une carte au trésor est aux pirates. Vous allez vite comprendre pourquoi.


On y trouve, en premier lieu, un classement de tous les bookmakers dignes de ce nom, tissant leurs offres sur la toile comme des araignées. Aussi, les internautes peuvent participer au forum de discussion, dont l'ergonomie est aussi simple qu'efficace, et suivre les billets d'actualité, rédigés avec l'aimable collaboration des divers opérateurs. Enfin, pour que nul ne reste dans l'ignorance, tout un tas d'informations sur la jungle du pari restent constamment à disposition de tous. Pas besoin de s'appeler « Jane » ou « Tarzan » pour y faire son nid, qu'on se le dise !

 

Par ailleurs, si 1er-pari ne tarit pas d'éloge sur France Pari, Unibet et BetClic, c'est sans aucun doute parce que ces derniers gâtent leurs joueurs avec la plus grande générosité qui soit. Constatez-le par vous-même ! Présentement, France Pari offre jusqu'à 110 euros, Unibet jusqu'à 100 euros, et BetClic, quant à lui, a récemment multiplié son bonus par trois. Jusqu'à ce jour, les « BetCliciens » en herbe se voyaient gratifiés d'un premier pari remboursé à hauteur de 20 euros. Aujourd'hui, l'opérateur le plus en vogue en France pousse le bouchon encore plus loin en remboursant ses joueurs non plus à hauteur de 20 euros, mais à hauteur de 60 euros. Oui, c'est bel et bien ça... il n'y a aucune erreur de frappe.

 

À présent, mettons l'accent sur une rumeur qui court à droite à gauche. Incessamment sous peu, 1er-pari pourrait intégrer, à part entière, le marché des paris en ligne. Une demande d'agrément aurait en effet été déposée auprès de l'Arjel, l'Autorité de régulation des jeux en ligne. Voilà un bruit de couloir à suivre de très près, car si cette rumeur s'avère exacte, 1er-pari pourrait sérieusement mettre des bâtons dans les roues de France Pari, Unibet, BetClic, sans oublier Bwin, le PMU, ParionsWeb, et bien d'autres encore. En clair, au revoir la collaboration, bonjour la rivalité !


Pour finir, vouons une éternelle reconnaissance à l'équipe de 1er-pari, qui travaille d'arrache-pied pour parfaire son interface Web, sans cesse ; qui plus est, sans rien demander en retour... sans même lancer un quelconque appel au don pour couvrir les frais d'hébergement, qui, vu la renommée du site, doivent être exorbitants ! Mesdames et Messieurs, merci de tout coeur.

Publié dans High Tech - Jeux

Commenter cet article